Building Trust Area de la Fondation Roscongress a présenté un programme thématique au Forum économique Russie-Afrique

Les 23 et 24 octobre 2019, le premier Forum économique Russie-Afrique s’est tenu dans le Parc des Sciences et des Arts « Sirius » à Sotchi, en marge du Sommet Russie-Afrique, dans le cadre duquel a été mise en place la zone thématique « Building Trust Area ». Plateforme traditionnellement unique réunissant deux projets de la Fondation Roscongress – Innovation Space et Innosocium LAB –, elle a proposé un programme thématique dont l’objectif principal est d’établir un agenda social et d’établir un dialogue entre les acteurs de l’innovation et l’écosystème social.

Le thème principal du Forum – « Faire valoir le potentiel de la coopération » – et le slogan « Pour la paix, la sécurité et le développement » approuvé par les pays participants ont constitué la base des manifestations et des sessions du programme de rencontres d’affaires de Building Trust Area et ont porté sur les idées visant à améliorer la qualité de vie des personnes, le partage d’expériences entre la Russie et l’Afrique, les spécificités du développement des entreprises et le recours à une approche innovante pour aborder les questions stratégiques. Le programme est géré par la Fondation Innosocium, la plateforme sociale de la Fondation Roscongress.

« Le Sommet et le Forum économique Russie-Afrique réuniront au moins 3 000 représentants d’entreprises de Russie et d’Afrique et seront une plateforme unique de discussion et de développement non seulement des relations commerciales, économiques et diplomatiques entre nos pays, mais aussi des questions de développement social et humanitaire et de coopération entre les États au niveau mondial. Nous espérons que les discussions iront bien au-delà de la portée de ces rencontres et donneront un nouvel élan aux changements positifs tant dans nos pays qu’au niveau mondial », avait annoncé Anton Kobiakov, conseiller du Président de la Fédération de Russie.

Ainsi, le 23 octobre, au cours de quatre sessions thématiques les participants et les experts ont discuté des perspectives et des possibilités de coopération technologique et culturelle entre les pays. L’ordre du jour de la journée comprenait la recherche de solutions pour la mise en œuvre de projets en commun dans le domaine des hautes technologies et du partenariat commercial entre les entreprises russes et africaines qui ont été examinés lors de la première session « L’innovation sans frontières : nouvelles opportunités transfrontalières pour les entreprises ».

« Dans le contexte des turbulences mondiales, les valeurs humanitaires revêtent une importance particulière. Reposant sur les idées de société stable, le slogan du Forum "Pour la paix, la sécurité et le développement" formule idéalement le thème de notre programme. L’intégration des femmes à l’ordre du jour mondial, le développement du leadership et de l’esprit d’entreprise des femmes, la mise en valeur du potentiel scientifique et technologique du pays à travers le prisme de l’activisme des jeunes, l’utilisation des technologies modernes dans les soins de santé, les affaires et la planification urbaine sont les sujets qui constituent la base du développement d’une société stable. Au cours des sessions, nous tenterons de jeter les bases de changements positifs futurs et de formuler les mécanismes et les outils nécessaires à la formation d’une société stable au niveau mondial », avait déclaré Elena Marinina, directrice adjointe de la Fondation Roscongress et de la Fondation Innosocium.

La mise en valeur du potentiel scientifique et technologique du pays et le rôle joué celui des jeunes dans le domaine de la science, de l’innovation, et des échanges culturels et scientifiques internationaux, ainsi que les mécanismes et programmes qui peuvent être mis en œuvre pour encourager les relations internationales, ont été examinés lors la session consacrée à la « Promotion de la culture russe parmi la jeunesse étrangère ».

Dans le cadre de la discussion « Télémédecine. Comment les technologies numériques modifient-elles l’architecture du système de santé publique dans les pays d’Afrique ? » les experts ont tenté de répondre à la question de savoir si le passage aux soins de santé numériques permettra de réduire considérablement le fardeau de la maladie en Afrique, d’éliminer l’écart entre les économies des pays africains et comment les solutions russes les plus prometteuses en matière de systèmes de télémédecine et les produits d’intelligence artificielle peuvent aider l’Afrique.

La discussion finale du programme de la première journée, la session de benchmarking « Startup contre PME : partenariat dans le secteur de l’innovation à l’horizon 2020 » a été consacrée aux enjeux du développement des entreprises aujourd’hui à partir de l’exemple de la comparaison entre les startups et les PME. Au cours de la discussion, les participants ont examiné la tendance des accélérateurs dans les grands groupes d’entreprises qui tentent de faire pousser des start-up au sein de leurs structures et ont tenté de définir comment ces deux structures pouvaient être utiles l’une à l’autre, quels étaient les vecteurs de relations bilatérales les plus efficaces, ainsi que les risques auxquels elles pouvaient faire face, etc.
Le programme de la deuxième journée a débuté par la session « Russie-Afrique : quelles sont les prochaines étapes » au cours de laquelle les participants ont continué à discuter des perspectives de coopération en matière d’enseignement, de culture et d’innovation, ainsi que du potentiel de coopération économique, politique et humanitaire avec les pays du continent africain.

Le projet Business Priority a été présenté lors de la pitch session « Business Priority: the perspective » au cours duquel a eu lieu une discussion sur l’exportation des concepts russes, ainsi que la présentation des 7 meilleurs projets de start-up technologique sélectionnés par les membres du Conseil d’Experts. Puis a eu lieu la discussion « Open-talk : traverser le désert » consacrée au thème du développement des technologies dans le domaine de l’approvisionnement en eau, de la purification de l’eau et des sources alternatives d’eau douce.

La pitch session « Smartcity 2020 » était consacrée au thème du développement territorial et des solutions innovantes dans ce domaine. L’un d’entre eux, le système Smartcity 2020, est un système interconnecté de technologies de communication et d’information avec l’Internet des objets (IoT) qui simplifie la gestion des processus internes de la ville et améliore le niveau de vie de la population.

Les questions relatives au développement du leadership des femmes, à leur participation plus active aux processus économiques et sociaux, ainsi qu’à leur intégration dans l’agenda mondial figurent parmi les priorités de la plateforme sociale de la Fondation Roscongress. La session « Les femmes en première ligne de l’aide humanitaire » s’est concentrée sur les initiatives humanitaires, les projets internationaux et les moyens d’accroître l’aide et la coopération humanitaires à travers le prisme de l’agenda de genre, ainsi que sur le rôle des femmes comme agents du changement global.

L’un des événements clés de la deuxième journée du programme d’affaires aura été la table ronde « Les femmes dans les relations russo-africaines. Équilibre entre les sexes dans la politique, l’économie et le domaine social ». Les participants ont discuté des mesures de soutien aux femmes les plus adaptées aujourd’hui et de ce qui peut être apporté à l’économie et au champ social de la Russie et de l’Afrique pour promouvoir le développement des droits et des initiatives économiques des femmes.

 

Pour prendre connaissance du programme de Building Trust Area voir le site officiel du Sommet et du Forum économique Russie-Afrique.

Le Sommet et Forum économique Russie-Afrique s’est tenu les 23 et 24 octobre à Sotchi, au Parc des Sciences et des Arts « Sirius ». Ces rencontres sont organisées par la Fondation Roscongress avec le Centre d’exportation de Russie et Afreximbank comme co-organisateurs du Forum économique Russie-Afrique. Le programme de Building Trust Area a été conçu par la Fondation Innosocium, la plateforme sociale de la Fondation Roscongress.

Aux participants et participantes au Forum économique Russie-Afrique

Chères mesdames, chers messieurs !

Je vous souhaite la bienvenue à l'occasion de l'ouverture du Forum économique Russie-Afrique.

Un événement d'une telle ampleur est sans précédent dans l'histoire riche des relations russo-africaines. Des représentants des organes de l'administration, du milieu des affaires et des experts se réunissent afin d'examiner en détail l'état actuel et les perspectives de collaboration, ainsi que de multiples problèmes urgents de l'économie mondiale.

Aujourd'hui, les pays d'Afrique sont sur la voie de développement socioéconomique, scientifique et technologique et jouent un rôle significatif dans les affaires internationales. Des processus d'intégration mutuellement bénéfiques s'installent dans le cadre de l'Union africaine et d'autres structures régionales et sous-régionales du continent.

Ces dernières années, les liaisons russo-africaines, toujours marquées par un esprit amical et de partenariat, se sont davantage multipliées, tant au niveau bilatéral qu'au niveau multilatéral. Nous avons non seulement réussi à préserver l'expérience de collaboration fructueuse accumulée par le passé, mais aussi à obtenir de nouveaux progrès considérables. Les taux des échanges commerciaux et des flux d'investissement sont en évolution positive, des projets communs dans les domaines des industries extractives, de l'agriculture, de la santé et de l'éducation sont mis en place. Les entreprises russes sont prêtes à partager avec leurs homologues africains leurs élaborations scientifiques et technologiques, leur expérience de modernisation des infrastructures énergétique, de transport et de communication.

J'espère que ce Forum favorisera l'élaboration de nouvelles directions et formes de coopération, le développement d'initiatives conjointes prometteuses qui placeront les interactions entre la Russie et l'Afrique à un tout autre niveau et contribueront à l'essor de nos économies et au bien-être de nos peuples.

Je vous souhaite du succès dans votre travail et bonne chance !

V. Poutine

Le Sommet Russie-Afrique qui aura lieu à Sotchi du 23 au 24 octobre 2019 incarne les liens d'amitié séculaires entre le continent africain et la Fédération de Russie. Ce Sommet, unique en son genre, revêt une importance particulière pendant cette période de transformations à l'échelle mondiale et internationale. En réponse aux aspirations de nos peuples, son objectif primordial est l'élaboration d'un cadre intégré pour faire avancer les relations russo-africaines vers une coopération plus large dans divers domaines.

Les pays d'Afrique et la Russie partagent une vision similaire de l'action internationale, une action fondée sur le respect du droit international, de l'égalité, de la non-ingérence dans les affaires intérieures des États, du règlement pacifique des différends et de l'engagement aux mesures multilatérales face aux nouveaux défis internationaux. Nos pays visent à assurer la sécurité, la paix et le développement du continent africain et de la Russie, ainsi nous condamnons le terrorisme et l'extrémisme sous toutes leurs formes. Nous réaffirmons notre conviction qu'il est important de promouvoir des échanges commerciaux et des investissements mutuels afin d'éviter tout ralentissement de la croissance économique.

Les pays d'Afrique possèdent un potentiel important et des capacités qui leur permettront, à terme, de joindre les rangs des puissances économiques en développement. Ces dernières années, les pays africains ont fait de grands progrès face aux défis politiques, économiques, sociaux et gestionnaires. Au cours de la dernière décennie, la croissance économique de l'Afrique s'est accélérée, le taux de 3,55 % a été atteint en 2018.

En juillet 2019, en poursuivant les efforts des pays africains, la ratification de l'accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine et le lancement de sa phase opérationnelle ont été effectués à l'occasion d'un sommet extraordinaire de la Commission de l’Union africaine au Niger. Cet accord est un des objectifs principaux de l'Agenda 2063 qui vise à répondre aux attentes de prospérité et de dignité du peuple africain.

Ces succès ouvrent la voie à la collaboration entre les pays d'Afrique et la Fédération de Russie et montrent un véritable engagement politique des gouvernements et des peuples africains prêts à établir des partenariats mutuellement bénéfiques.

Nous espérons que le Sommet Russie-Afrique contribuera à la promotion de relations stratégiques constructives basées sur la coopération multilatérale. Nous souhaitons que ce partenariat réponde aux espoirs et aux aspirations des peuples africains et du peuple russe ami.

Président de la République arabe d'Égypte
Abdel Fattah AL-SISSI